Top Flood: aide pour votre forum.

Les expréssions.

 

Les expressions:


[ EXPRESSION ]
« Faire devenir chèvre »

[ SIGNIFICATION ]
Faire enrager.

[ ORIGINE ]
Savez-vous que la chèvre est un bovidé ? De la sous-famille des caprins, certes, mais un bovidé quand même, comme la vache.
  Animal très tôt apprivoisé (8000 avant J.C.) car capable de fournir du lait, de la viande, du cuir et des outils en corne, il s'est aussi rendu célèbre en tant qu'instrument d'une torture très particulière : le pédilingus (voir ci-dessous).
Mais quel peut être son lien avec ce qui habite un bonhomme en rage ?

Au XVIIe siècle, "devenir chèvre" voulait dire "se mettre en colère", l'expression succédant à "prendre la chèvre" utilisée auparavant.
Cette expression vient simplement du comportement de l'animal qui est réputé être brusque et avoir des accès de violence soudaine comme s'il était en colère, comme notre bonhomme devenu chèvre.

Le mot chèvre est d'ailleurs issu du latin 'capra' duquel nous arrivent aussi les mots 'cabriole' et 'caprice'.

 


[ EXPRESSION ]
« Ménager la chèvre et le chou »

[ SIGNIFICATION ]
Ménager des intérets contradictoires.

[ ORIGINE ]
Le verbe ménager est ici pris dans le sens "traiter avec égards, ne pas déplaire, prendre soin de", comme dans "ménager la susceptibilité".

Des esprits éveillés (ceux du premier rang) ou ceux qui vont chercher la petite bête diront que, dans les endroits plutôt secs où on élève des chèvres, il n'y a pas de cultures de choux.
C'est vrai, mais qu'importe ? Lorsqu'une chèvre se trouve face à un chou, que fait-elle ? Eh bien elle le mange !

Si les deux sont ainsi opposés depuis le XIIIe siècle ("savoir passer la chèvre et le chou"), c'est simplement pour montrer la difficulté qu'il y a et l'habileté qu'il faut à une tierce personne pour obtenir que le chou reste intact et la chèvre peu revendicative ou, plus généralement, pour satisfaire deux parties ayant des intérêts opposés.

[ EXPRESSION ]
« Montrer patte blanche »

[ SIGNIFICATION ]
Donner un signe de reconnaissance, une autorisation pour pouvoir entrer dans un lieu ou participer à une assemblée.

[ ORIGINE ]
Il paraît que le mot patte vient de l'illyrien, groupe de langues parlées par un peuple qui vivait à l'Antiquité dans une zone située entre la côte dalmate (en Croatie actuelle) et les régions côtières de l’Albanie. Les Albanais sont d'ailleurs considérés comme les descendants des Illyriens.
Quel rapport avec la patte blanche, me direz-vous ?
Eh bien sans le mot patte , il n'y aurait pas eu d'expression aujourd'hui. Nous devons donc une fière chandelle aux Illyriens. Ayons une pensée émue pour eux qui, contrairement aux Thraces, n'en ont pas laissé beaucoup.

Si, comme son nom l'indique, l'Illyrien moyen ne lisait vraiment pas beaucoup, ce n'était pas du tout le cas de Jean de la Fontaine.
Et ce dernier écrivait, aussi. C'est d'ailleurs encore lui qui a popularisé cette expression dans "Le loup, la chèvre et le chevreau" dans laquelle la patte blanche , c'est celle que le chevreau, laissé seul à la maison par sa mère (qui a les pattes blanches), demande au visiteur (le loup) de montrer s'il veut se faire ouvrir. Celui-ci, avec ses pattes noires ou grises, s'en trouve fort marri.

Certains situent l'origine de cette expression dans le conte "Le loup et les 7 chevreaux" des frères Grimm.
Mais il y a de quoi faire la 'grimmace' quand on sait que les deux frangins ont vécu environ un siècle et demi après notre Jeannot national.

Autres expréssions:

 

Sentir le bouc: Sentir mauvais.

Sauter comme un cabrit: Utilisé lors de manifestations de joies.

Bouc émissaire: Personne sur laquelle on fait retomber les torts des autres.

Faire siffler les chèvres: Se dit d'un aliment très acide, amer.

D'après: http://www.expressio.fr/expressions/montrer-patte-blanche.php

                                                                  Faites moi partager vos éxpréssions sur les chèvres dans les commentaires ci-dessous!!!

 

 


Découvrez undefined!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×